La normalisation de l'humiliation dans TPMP

Dans une chronique sur France Inter, le journaliste Bruno Donnet accuse Cyril Hanouna de faire subir des humiliations répétées à ses chroniqueurs.


La normalisation de l’humiliation dans Touche… par Spi0n

Lundi 1 février 2016, Bruno Donnet a taclé l’émission de Cyril Hanouna « Touche Pas à Mon Poste » dans sa chronique « L’instant M » sur France Inter. Le journaliste revient plus particulièrement sur l’émission du lundi 25 janvier où il dit avoir été estomaqué en voyant le chroniqueur Matthieu Delormeau se faire humilier par Cyril Hanouna, qui l’aurait obligé à se vider un bol de nouilles dans le slip en guise de gage. Le journaliste de France Inter a ensuite diffusé des extraits audio de l’émission dans lesquels on peut entendre Matthieu Delormeau supplier de ne pas subir cette humiliation.

bruno-donnet-humiliation-touche-pas-mon-poste-mathieu-delormeau-pates-nouilles-pantalon-france-inter-

Le journaliste a établi ensuite un parallèle entre ces pratiques humiliantes envers Matthieu Delormeau, le « souffre-douleur » de l’équipe et le bizutage ou le harcèlement au travail. Selon lui, la grosse différence est que sur le plateau de TPMP, l’acte est normalisé, alors que le harcèlement est interdit par la loi. Bruno Donnet part du principe que l’audience donne à Cyril Hanouna une certaine forme d’immunité, et que personne n’a le courage de lui dire que ce qu’il fait avec Delormeau est immoral.

C’est consternant, confondant de méchanceté gratuite mais ça dit quand même quelque chose d’assez intéressant. Ca dit qu’à la télévision, l’audience vous protège de tout, y compris du devoir de ne pas dépasser les bornes. Hanouna est un énorme pourvoyeur d’audience pour D8, donc personne n’a le courage de lui dire que ce qu’il fait avec Delormeau est immonde.

Le soir-même, dans son émission, l’animateur Cyril Hanouna a répondu à la chronique du journaliste Bruno Donnet.

Je crois qu’il voulait faire un peu de buzz autour de lui parce que je ne connais pas ce garçon, qui a l’air au demeurant très bien coiffé. Je ne sais pas où vivent ces gens mais ils n’ont pas compris. En fait, il faut qu’ils sortent un peu, qu’ils aillent voir des gens, qu’ils échangent un peu, qu’ils arrêtent de rester entre eux ! Ils ne comprennent pas que les jeunes aujourd’hui ne font que se charrier, s’amuser, se vanner. C’est aussi ce qu’on fait ici à longueur de journée.

Merci à Aska pour son e-mail

les commentaires

Avant de publier votre commentaire :